Conseils d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement en Languedoc-Roussillon
Actualités

Transition énergétique

Architecture
Bâti
Énergie
Habitat
Logement
05/08/2014

Transition énergétique

Le projet de loi sur « la transition énergétique pour la croissance verte » a été présenté le 30 juillet en Conseil des ministres. Son objectif : faire baisser la facture énergétique du pays et lutter contre le réchauffement climatique.

Porté par la ministre de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal, ce projet de loi est présenté comme l'un des grands chantiers du quinquennat. Il sera discuté à l'Assemblée nationale à partir du 1er octobre et son adoption est fixée au printemps 2015. La rénovation des bâtiments, en particulier des 20 millions de logements mal isolés en France, est l'un des enjeux de ce texte qui prévoit notamment, par ailleurs, de :

  • diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050 ;
  • plafonner le nucléaire ;
  • développer les énergies renouvelables, en particulier l'énergie solaire ;
  • favoriser les transports « propres » ;
  • lutter contre le gaspillage.

 

Des logements moins coûteux en énergie

1872 euros : c'est le montant moyen des dépenses énergétiques des Français pour leur logement en 2013, en augmentation de 100 euros par rapport à 2012 (source : Ministère de l'Ecologie). Pour faire baisser durablement la facture, le gouvernement s'est donné pour objectif la rénovation de 20 millions d'habitations mal isolées au rythme de 500 000 logements par an. Au programme : des incitations financières étendues et simplifiées pour les particuliers sous la forme de crédit d'impôt et d'éco-prêt à taux zéro. Rien que de très classique. La nouveauté devrait venir de l'implication des Régions qui pourraient avancer une partie des dépenses à réaliser à travers le déploiement de « plates-formes de la rénovation énergétique ». Car rénover son habitation représente un investissement et le premier frein à la décision de travaux est généralement son coût. Une raison supplémentaire de saisir les opportunités qui se présenteront, mais pas sans réflexion préalable. Car la rénovation énergétique est un sujet complexe qui passe par la prise en compte de facteurs multiples.

 

La « performance énergétique », un critère de qualité... parmi d'autres

Changer une chaudière au fuel par une chaudière « verte » dans une maison-passoire où l'on constate d'importantes fuites d'énergie, par exemple, est une réponse inadéquate. De même, renforcer une isolation ou changer les fenêtres sans réfléchir au renouvellement d'air qui doit l'accompagner peut se révèler problématique, voire dangereux. Seuls un diagnotic de l'existant et une étude approfondie de l'ensemble des critères de qualité (enveloppe du bâti, chauffage, ventilation, qualité des espaces intérieurs, valeur patrimoniale du bâti) peuvent conduire à un plan de travaux cohérent. Cette approche globale nécessite de mobiliser les compétences de chacun des acteurs du bâtiment, de l’architecte aux artisans et entreprises qualifiées. En effet, pas de performance énergétique sans amélioration du confort de vie des occupants et respect de la qualité architecturale, car les trois marchent de concert, a fortiori dans une optique « durable ».

 

Des conseils gratuits et pertinents

La loi sur l'architecture de 1977 instaurait la création des CAUE en leur assignant notamment pour mission le conseil gratuit aux particuliers dans leurs projets de construction ou de réhabilitation pour une meilleure prise en compte des critères de qualité des bâtiments. Dans certains CAUE, comme ceux de l'Aude et du Gard, des conseillers Info-Energie dispensent également des conseils gratuits aux particuliers sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables. Certains de ces conseillers ont été « testés » sans le savoir par la revue UFC-Que Choisir  à l'occasion d'une enquête portant sur la rénovation thermique des bâtiments (Que Choisir n°526, juin 2014), dont un conseiller du Gard. Sollicité par les occupants d'une maison des années 1960 désireux de réduire leur facture de chauffage, le conseiller Info-Energie a fourni, selon Que Choisir « une analyse exhaustive avec les principes à respecter, l'ordre dans lequel il faut intervenir ». Dans son commentaire, la revue souligne que l'analyse du conseiller « permet de structurer l'approche et de savoir ce qu'il faut exiger des entreprises ». Les CAUE et les Espaces Info-Energie ne se substituent en aucune façon aux architectes et à la maîtrise d'oeuvre, mais leur approche globale, experte et indépendante en font de précieux alliés pour les particuliers en amont d'un projet de rénovation.

 

La rénovation de l'habitat doit permettre, comme le prévoit la loi sur la transition énergétique, d'alléger les dépenses en énergie des Français, mais seuls des travaux de rénovation pertinents peuvent générer de réels gains énergétiques et donc, financiers.

 

 

Documents joints

→ Ajouter un commentaire
Avant de rédiger un commentaire, merci de consulter la charte des commentaires

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Pour sécurité, merci de copier le code ci-dessous
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Contacts


Espace Info-Énergie du CAUE de l'Aude
28 avenue Claude Bernard
11000 Carcassonne
04 68 11 56 20
caue.aude@gmail.com

Secrétariat
CAUE 11
28, avenue Claude Bernard,
11000 Carcassonne
04 68 11 56 20
caue11@caue-lr.fr

Marque-Page0